LA GLACE CARBONIQUE

POURQUOI L’UTILISER ?

Étant constituée de CO2 à l’état pur, se sublime sans laisser de résidus. Elle stoppe le développement des bactéries puisqu’elle génère une atmosphère inerte en milieu anhydre et légèrement acide en présence d’eau. Ces propriétés font de cette dernière un réfrigérant extrêmement précieux non seulement pour des applications chimiques et industrielles, mais aussi, pour les industries alimentaires. Comparée à la glace d’eau dont la capacité de refroidissement est de 335 KJ / Kg à 0°C, la chaleur latente de vaporisation de la glace carbonique est presque deux fois supérieure (655 KJ/ Kg).

NOTRE OFFRE

carboplaquettes
LES PLAQUETTES

Les carboplaquettes constituent la forme la plus adaptée à la fourniture defroid sur de longues périodes. Sa forme rectangulaire ses dimensions (210 x 125 x 35 mm) et son poids moyen de 1 300g en font un consommable très utilisé dans le domaine de la conservation de température pendant le transport.
Emballage individuel, possibilité d’ajuster l’épaisseur de 20 à 70 mm, ce produit est ajustable à vos besoins.

carbopastilles
LES PASTILLES

Ce format de glace est le meilleur compromis entre la faible surface d’échange des carboplaquettes et la malléabilité de la micropastille.
Les carbopastilles sont des bâtonnets de glace carbonique de 16 mm de diamètre et d’une longueur variable entre 15 et 60 mm. Très utilisées dans de nombreux domaines pharmaceutiques et médicaux, c’est le format de glace le plus courant pour la conservation de petits produits.

MICROPASTILLES
LES MICROPASTILLES

Ces petits bâtonnets de glace carbonique de 3 mm de diamètre constitue la forme de glace la plus petite assurant une bonne diffusion de froid. Elle permet une parfaite immersion dans la glace des produits à conserver.
Ce format est également utilisé pour le nettoyage cryogénique, un procédé très utilisé dans les industries plastiques, le bâtiment, l’imprimerie et bien d’autres secteurs d’activité.

LE SAVIEZ-VOUS ?

Elle est obtenue par compression et refroidissement du CO2 à l’état gazeux. Dans un premier temps, la compression permet de produire du CO2 liquide. Puis, par détente sous basse pression du CO2 liquide, on fabrique de la neige carbonique. Cette neige est alors compressée à l’aide d’une presse hydraulique que qui nous permet d’obtenir de la glace carbonique utilisable en blocs ou bâtonnets.

La densité de celle-ci s’évalue en fonction de la pression appliquée et du temps d’application de cette pression. Elle peut atteindre 1,56 Kg/dm3 et une température d’évaporation de -78,64°C à la pression atmosphérique.

DES APPLICATIONS MÉCONNUES